Dysphonie

La dysphonie est un trouble de la voix qui peut concerner son intensité, sa hauteur et son timbre.

Elle peut présenter plusieurs causes : inflammatoire, traumatique, tumorale ou nerveuse.

Dysphonie

Définition de la dysphonie

La dysphonie est un trouble de la voix parlée présente plusieurs symptômes :

  • L’intensité de la voix est modifiée, l’intensité sonore de la voix est modifiée
  • La hauteur de la voix est différente, avec une voix plus grave chez les femmes ou une voix plus aiguë chez les hommes ;
  • Le timbre de la voix est altéré, une voix éraillée, voilée ou rauque.
  • La dysphonie apparaît brutalement ou progressivement avec une sensation de gêne qui varie d’une personne à l’autre.

Chez les chanteurs professionnels ou les personnes qui utilisent beaucoup leur voix, elle entraîne souvent un arrêt de l’activité professionnelle.

Notons parmi les dysphonies, la dysphonie spasmodique qui survient généralement entre 45 et 50 ans et qui fera l’objet d’un travail psychique et dont les causes n’ont pas encore été élucidées.

Quand les vibrations des cordes vocales sont altérées : on parle de dysphonie. La plupart du temps à l’examen clinique, on remarquera une lésion, une inflammation ou une autre gêne.

Dysphonie 1

Parmi les causes de la dysphonie, il y a :

  • des inflammations aiguës ou chroniques
  • des tumeurs bénignes ou malignes
  • différents traumatismes, notamment au niveau du larynx par exemple suite à une opération de la thyroïde
  • des troubles neurologiques, dus à l’atteinte de certains nerfs spécifiques

laryngite

Les causes d’origine inflammatoire

Dans de nombreux cas, ce trouble de la voix peut être la conséquence d’une laryngite, une inflammation qui touche le larynx.

  • la laryngite aiguë de l’adulte, souvent d’origine infectieuse ou traumatique, qui apparaît assez brusquement et dure de quelques jours à quelques semaines ;
  • la laryngite chronique qui est majoritairement due au tabagisme mais peut également survenir en cas d’alcoolisme, d’une irritation par vapeur ou poussière, d’un surmenage vocal, d’infections pharyngées ou d’infections rhino-sinusiennes répétées ;
  • les laryngites spécifiques, des inflammations rares du larynx, dont font notamment partie la tuberculose laryngée, la syphilis laryngée, la sarcoïdose laryngée et les mycoses laryngées.

Les causes d’origine tumorale

Dans certains cas, la dysphonie peut être la conséquence de tumeurs au niveau de la gorge :

  • des tumeurs bénignes, tels que les tumeurs glottiques et les tumeurs sus-glottiques ;
  • des tumeurs malignes, ou cancers de la gorge, comme le cancer des cordes vocales, le cancer sus-glottique, ou encore le cancer de la sous-glotte.

cancer cordes vocales

Les causes d’origine traumatique

La dysphonie peut être provoquée par différents traumatismes au niveau du larynx tels que :

  • un traumatisme externe du larynx, notamment lors d’une contusion, d’une fracture ou d’une luxation ;
  • un traumatisme interne du larynx, notamment lors d’un granulome post-intubation (tumeur de nature inflammatoire se manifestant à la suite d’une intubation), ou d’une arthrite cricoaryténoïdienne (inflammation des articulations cricoaryténoïdienne présentes au niveau du larynx) ;
  • les séquelles d’une chirurgie partielle du larynx.

Les causes d’origine neurologique

Plusieurs troubles neurologiques peuvent expliquer l’apparition d’une dysphonie. Parmi ces troubles figurent notamment :

  • la paralysie laryngée due à une atteinte du nerf moteur, notamment en cas de lésions post-opératoires ou d’une tumeur au niveau de la thyroïde, de la trachée ou encore de l’œsophage ;
  • les neuropathies diabétiques, qui sont des complications du diabète ;
  • le syndrome de Guillain-Barré, une maladie auto-immune qui touche le système nerveux périphérique ;
  • la sclérose en plaques, une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central ;
  • Les accidents vasculaires du tronc cérébral.

Quelles sont les conséquences ?

De manière générale, quand un sujet qui présente une dysphonie éprouvera des difficultés à parler ou à s’exprimer en voix parlée ou chantée.

Les troubles peuvent disparaître ou bien empirer, en fonction des cas le chirurgien ORL proposera une solution chirurgicale ou rééducative.

 

Je suis chanteur et je ressens les symptômes de la dysphonie

La recherche d’une prise en charge médicale immédiate est la chose à privilégier afin de ne pas permettre à la situation d’empirer.

Il est fortement déconseillé de poursuivre une activité vocale sans avis médical.

Il est à noter que certains phoniatres acceptent de recevoir en urgence, d’autres non. Armez-vous d’un annuaire et d’un téléphone !

Prendre RDV chez un specialiste

De manière générale, on ne peut que conseiller aux professionnels qui utilisent leur voix de faire une visite régulière chez un spécialiste.

Nodules, polypes, œdèmes, dysphonie :  maladies des cordes vocales, le cauchemar des chanteurs

Qui n’a pas entendu parlé de ces fameuses pathologies bénignes, qui fautes de mettre notre vie en danger sont synonymes d’un arrêt de carrière momentané ?

Même si vous n’entendrez pas souvent les chanteurs évoqués leurs problèmes de voix, au regard du nombre d’opérations qui se font partout dans le monde, le nombre est bien plus élevé que l’on pourrait bien nous laisser croire.

Les chanteurs ne sont pas les seuls atteints, car on dénombre aussi des enfants ou des personnes qui utilisent leur voix comme les professeurs des écoles qui l’ont altéré.

Symptômes d’une lésion et/ou d’une maladie des cordes vocales

L’apparition d’une lésion se caractérise par des symptômes assez reconnaissables : Réduction de l’ambitus, volume sonore moins important, difficulté à faire vibrer les cordes vocales en parlant et/ou en chantant, timbre différent d’avant et surtout, non-retour à la normal après un repos vocal.

Les chanteurs se rendent souvent comptes d’une pathologie comme un nodule ou polype, une fois qu’il est installé.

L’attitude du professeur de chant face à un problème de voix et/ou une maladie des cordes vocales

Il en va de la responsabilité du coach vocal et/ou du professeur de chant de vérifier que la technique enseignée est conforme au fonctionnement de l’appareil phonatoire.

Nous avons pu constater que très souvent le chanteur se voit abandonner par son entourage au moment du diagnostic, les professeurs, de peur d’être jugés coupables se déchargent sur le chanteur de leur propre responsabilité.

Les mauvaises habitudes vocales peuvent entraîner une lésion aux cordes vocales

Au risque de déplaire, le rôle d’un enseignant est de prévenir le chanteur que ses habitudes vocales peuvent – si elles sont inadaptées voire dangereuses- aboutir à un arrêt total de la pratique vocal et nécessité une intervention chirurgicale.

Le bilan vocal : un examen obligatoire pour éviter la maladie aux cordes vocales

Aussi, il est essentiel que les professeurs envoient leurs étudiants faire des contrôles réguliers chez un spécialiste.

Pour autant, la survenue d’un nodule ou d’un polype n’annonce pas la fin d’une carrière. Cette pathologie aussi désagréable soit-elle peut être traitée par rééducation et/ou intervention chirurgicale.

Le véritable problème est la phase post-opératoire : Comment faire pour ne pas reprendre avec un geste vocal forcé qui est responsable d’une maladie des cordes vocales.

Certains chirurgiens comme le docteur Perouse, docteur Coulombeau, docteur Malitchenko, et le docteur Jacobs prescrivent une rééducation vocale en amont de l’opération afin de préparer le patient à revoir et corriger son geste vocal.

La rééducation vocale : de la voix parlée à la voix chantée

Si les orthophonistes sont formés à régler les problèmes de voix parlée, il est toutefois compliqué pour eux de régler les problèmes de la technique vocale chantée.

Après plusieurs discussions avec des chirurgiens reconnus, nous nous rendons bien compte que le travail avec orthophoniste est fondamental mais que bien souvent le problème survient suite à des gestes vocaux inadaptés voir dangereux dans la pratique chantée : par exemple, chanter trop fort ou dans un répertoire inadapté.

Chanter trop fort

S’en suit une sorte de traumatisme psychique qui empêche le chanteur de retrouver la scène et sa carrière dans de bonnes conditions.

L’équipe du centre d’Art Lyrique de Paris : une réponse inédite aux problèmes de voix et aux maladies de cordes vocales.

Au Centre d’Art Lyrique de Paris, nous avons réunis plusieurs médecins spécialistes qui, animés d’un même objectif – celui d’offrir des solutions aux personnes souffrant d’une pathologie aux cordes vocales – travaillent ensembles à la guérison des maladies des cordes vocales.

La prise en charge médicale des troubles de la voix, passe par la consultation de spécialiste (chirurgien ORL, phoniatre) auquel d’autres spécialités viennent compléter cette prise en charge : accompagnement psychologique, orthophonie, cours de technique vocale, accompagnement ostéopathique et kinési thérapeutique etc.

Vous pouvez consulter la liste des spécialistes qui sont membres de CALYP-Centre d’Art Lyrique de Paris ou encore ceux qui participent activement à la prise en charge des patients.

Ainsi Docteur Perouse (chirurgien ORL), Docteur Albert Jacobs (chirurgien ORL), Docteur Coulombeau (phoniatre), Docteur Natalie Malitchenko (phoniatre), Docteur Jean Charmoille (médecin-psychiatre, psychologue et psychanalyste), Maryse Beaupied (ostéopathe/étiopathe), Sabrina le Cor (kinésithérapeute/ ostéopathe) sont des spécialistes de confiance qui œuvrent ensembles pour la guérison des patients.

Cette équipe est orchestrée par notre Présidente Adeline Toniutti, coach vocal de renom tant passionnée de la physiologie de l’appareil phonatoire et des différentes techniques vocales que de l’interprétation jusqu’au rôle de metteur en scène.

Opération Opéra : documentaire en immersion au bloc opératoire de la chirurgie ORL

Film documentaire réalisé à la clinique des portes du sud à Vénissieux en 2017, Opération Opéra traite de pathologies plus difficiles et plus complexes à traiter (kystes ouverts, sulcus avec pont muqueux) qu’un nodule proposera une immersion totale au cœur du bloc opératoire du docteur Perouse et des membres du CALYP.

Ce film sortira après sa mise en compétition dans des festivals du film.

Le colloque international de la voix par CALYP

Un colloque est actuellement préparé par les membres de CALYP et montrera en avant-première le documentaire Opération Opéra dans un théâtre parisien.

Plusieurs médecins et artistes de renoms seront invités à débattre et à réfléchir sur la question de la voix et des pathologies.

Les différentes techniques vocales : du belting à la voix lyrique

Passer d’une technique à l’autre, pouvoir l’expliquer et l’apprendre en sécurité est une des préoccupations principales de notre technicienne de la Voix Adeline Toniutti.

Pourquoi créer des barrières étanches entre toutes ces techniques vocales qui sont autant de vecteurs d’expression appréciés par tous ?

Pourquoi se priver d’essayer l’une et l’autre ? En quoi serait-ce interdit qu’un chanteur lyrique ne s’essaye pas au jazz –surtout en gardant l’esthétique initial –  c’est à dire sans utiliser sa voix lyrique ?

Aux USA, la barrière est plus perméable et permet aux artistes de tester plusieurs techniques.

En France, nous devons nous cacher de s’essayer à l’une ou l’autre.

Nous dirons que c’est tout le système français qui pousse les professeurs à se spécialiser et qui obligent par la même occasion les chanteurs à se créer une bulle artistique, couper d’une grande part du monde musical. Luciano Pavarotti l’avait bien compris et avait tendu la main aux artistes de « variétés » en son temps, le transformant ainsi en ténor le plus connu du grand public.

De nos jours, sans prétendre être excellent dans tous les domaines, certains grands chanteurs tentent des incursions dans différents styles et nous montre qu’il s’agit d’une expérience enrichissante pour eux et pour le public :

Citons Céline Dion qui a essayé quelques notes de Carmen de Bizet, Natalie Dessay grande star française de l’opéra qui chante Michel Legrand ou encore Lady Gaga qui s’amuse à varier sons vibrés et sons très « belting » dans ses chansons.

Le coach vocal : un rôle de plus en plus diversifié

A l’instar d’Emmanuel Macron qui s’est fait « coacher » par un chanteur d’opéra connu, les cadres supérieurs font appel de plus en plus aux coach vocal pour améliorer leurs prestations orales qu’elles soient en public ou en comité restreint.

Apprivoiser sa voix c’est développer son leadership. Inutile de vous parler à quel point la voix utilise le souffle et à quel point elle communique des choses sur notre interlocuteur.

Assurer sa voix, c’est s’assurer de communiquer véritablement sa pensée à notre auditoire qu’il soit averti ou non.

Maîtriser son débit de parole, ajuster son ton, utiliser des postures physiques permettent aux dirigeants de communiquer au sein de leur entreprise et de stimuler toutes les équipes afin d’atteindre les objectifs.

Adeline Toniutti propose même des jeux de rôles qui consistent à jouer une situation qui a posé problème au dirigeant afin de comprendre l’anomalie et de la corriger.

Ce travail peut être associé à un travail psychique et à un travail ludique avec des sons chantés.

Traitement dysphonie 2

 

Pour prendre RDV avec Adeline Toniutti : contact@calyp.fr