Ateliers Lyriques du CALYP – Paris et Genève

Les Ateliers Lyriques du CALYP à Paris et à Genève :

Une formation inédite pour les intermittents du spectacle et les amateurs d’Opéra 

La Flûte Enchantée, Atelier Lyrique du CALYP 2018

 

De janvier à Juin 2018, CALYP produit “La Flûte Enchantée” de Mozart dans une version remaniée par Adeline Toniutti. 

Plusieurs représentations sont prévues : 1 au Moulin d’Andé en Normandie, 4 à Paris, 1 à Genève en Suisse. 

Cette année le casting est international : avons eu le plaisir de recevoir une centaine de chanteurs venus de partout dans le monde.
Ainsi, notre équipe est composée de chanteurs anglais, français, allemands, italiens, suisses.
Plus d’information plus bas sur cette page. 🙂 

 

Représentation au Moulin d’Andé :

  • 21 mai en avant-première au Théâtre du Moulin d’Andé à 15h : 65 Rue du Moulin, 27430 Andé (à 1 heure de Paris en voiture)

Réservations par email sur le site www.moulinande.com

 

Représentations sur Paris :

  • 3 juin au Petit Théâtre de Naples à 19h : 22 rue de Naples 75008 PARIS
  • 4 juin au  Bouffon Théâtre à 20h : 26/28 rue de Meaux 75019 PARIS 
  • 13 juin au Bouffon Théâtre à 20h30: 26/28 rue de Meaux 75019 PARIS 
  • 26 Juin au Petit Théâtre de Naples à 19h : 22 rue de Naples 75008 PARIS

Pour ces dates, les réservations se font sur le site: http://www.billetreduc.com

 

Représentation à Genève :

  • 19 mai à la Salle Franck Martin à 16h : 3 rue de la Vallée, 1204 Genève

Affiche flute enchantée Chococoncert Geneve CALYP KODALY

 

Synopsis de la Flûte Enchantée de Mozart revue par Adeline Toniutti

A l’origine la Flûte Enchantée est un opéra aux allures de conte dédié aux rituels francs-maçonniques. Mozart avait choisi cette formule populaire afin que son dernier opéra remporte le succès auprès du plus grand nombre.

Adeline TONIUTTI s’est emparé de la musique de Mozart et de la psychologie très complexe des personnages, elle respecte le livret initial et revisite cette flûte, la transformant en thriller du 21e siècle.

Le rideau s’ouvre : Tamino, hanté par des victimes d’un attentat en Syrannie au gaz sarin tente de se suicider, les dames arrivent et l’endorment au chloroforme. L’opéra commence, vont s’enchainer quête pour des codes nucléaires, colère de la Reine de la nuit devant le vol de son héritage, tentative de meurtre, tentative de viol. Une grande lutte pour le pouvoir se déroule sous nos yeux : elle va laisser éclore la maturité des deux héros principaux ; un Papageno agent secret qui a pour couverture un statut de migrant devenu délinquant et un Tamino brillant informaticien qui se voit responsable d’un attentat.

Avec l’affiche, le ton est donné : nous prenons place à bord du 21e siècle, les dialogues y sont volontairement cinématographiques et laissent part à l’horreur et à la profondeur d’un expressionnisme devenu réel.

 

Les Artistes de l’atelier lyrique “La Flute Enchantée” du CALYP

Les artistes de cette production sont en formation au Centre d’Art Lyrique de Paris. Les rôles principaux ont été pourvus à des chanteurs intermittents tandis que les rôles secondaires et les choeurs sont confiés à des chanteurs en fin d’études musicales ou à des amateurs passionnés.
Les artistes sont d’origine française, suisse, anglaise, allemande et japonaise.

Flute enchantée CALYP VF avec noms des artistes

Piano: Ayano Kamei
Reine de la Nuit: Rachel Duckett / Audrey Dandeville
Tamino: Frédéric Jochum
Pamina: Elodie Romand / Jessica Morel
Papageno: Andy Perez / Davy Dauby
Sarastro: Sébastien Borel
1ère Dame: Asako Shishido
2ème Dame: Mélisande Froidure-Lavoine / Jessica Morel
3ème Dame: Audrey Germain / Caroline Poncet
Monostatos: kévin Lerou
Papagena: Sophie Nouchka Wemel / Sandrine Germaine
1er enfant: Nathalie Massoulier
2ème enfant: Sabrina Le Cor
3ème enfant: Anaïs Le Hir
Homme Armé – Prêtre: Etienne De Dianous

Artistes des Choeurs: Virginie Jubeau, Manon Pagnol, Agnès Emmanuelle Guerrier, Sébastien Armand, Olivier Garrigues, Younès Tebraoui

Nous aurons également plaisir d’accueillir 2 étudiants du cours Florent :
Constance: Keti Hizmaj
Mozart: Aitor de Calvairac

En collaboration avec ITM PARIS – école de Maquillage

 


Session 2017 : Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach


L’Atelier lyrique : un espace dédié aux jeunes chanteurs

L’Atelier lyrique du CALYP est un espace de formation qui a pour but d’aider à professionnaliser et à augmenter le niveau de chacun afin que ses objectifs personnels et professionnels soient atteints.

L’Atelier lyrique : une passerelle professionnelle

Les représentations publiques vous permettent aussi d’expérimenter la scène tout en étant accompagné de véritables professionnels, nous invitons régulièrement des agents à venir à nos représentations.

L’Atelier lyrique : une formation inédite à Paris

L’Atelier Lyrique du CALYP est une formation inédite à Paris.
Ruta Lenciauskaite dirige les répétitions musicales, Violeta Zamudio crée la mise en scène et s’occupe de la formation théâtrale.
Quant à Adeline Toniutti, elle s’occupe de la voix des chanteurs, afin que le metteur en scène et le chef de chant puissent affiner l’interprétation de chacun, on ne peut être un bon artiste interprète si on est entravé par des problèmes techniques.

L’Atelier lyrique du CALYP : une équipe pluridisciplinaire

Parmi les points forts de l’Atelier lyrique de CALYP : une équipe pluridisciplinaire professionnelle et une technique vocale efficace.
Une répétition a lieu environ tous les 15 jours, au tarif de 25 euros.
Les personnes ayant un rôle doivent aussi impérativement apprendre l’intégralité des chœurs qui est très important dans cet Opéra.
Le chœur va également avoir un travail de mise en scène.
Un week-end de répétition est organisé à Paris en avril. 

 

 

DOSSIER DE PRESSE

 

Oeuvre : Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach avec mise en scène et accompagnement piano.
Mise en scène : Violeta Zamudio
Piano : Ruta Lenciauskaite
Coaching vocal : Adeline Toniutti

Ces représentations sont le résultat d’une année de travail pour ces chanteurs (jeunes professionnels, amateurs et avertis) qui ont participé à l’Atelier lyrique du CALYP à Paris.
Cette formation professionnalisante permet aux artistes de se produire sur scène à l’issu de coachings avec de grands noms de l’art lyrique.
Cette année Ruta Lenciauskaite (chef de chant de l’Opéra de Paris, du Théâtre des Champs-Elysées), Adeline Toniutti (professeur de chant du Centre d’Art Lyrique de Paris) et Violeta Zamudio (professeur de théâtre, metteur en scène assistante à l’Opéra de Paris) et Pierre-Yves Prédour (Ostéopathe D.O et kinésithérapeute) se sont occupés de la formation des artistes du CALYP.

CALYP forme et accompagne de nombreux chanteurs à travers des Masterclasses (Moulin d’Andé, Flaine, Bienne), organisation de concerts (Église de la Madeleine à Paris), ou encore lors de concours internationaux et auditions (Léopold Bellan, Opéra en plein Air, concours d’Avignon…)

Violeta Zamudio, metteur en scène

Violeta Zamudio est née à Buenos Aires où elle a fait ses études de mise en scène à l’Ecole d’Art Dramatique de Buenos Aires, et en tant que comédienne auprès du metteur en scène argentin Rubén Szuchmacher. Elle a aussi étudié l’anthropologie à l’Université de Buenos Aires.
A l’âge de 28 ans, elle quitte Buenos Aires pour suivre les cours de Langue et Civilisation française à l’Université de la Sorbonne à Paris. Elle décide de rester à Paris et rejoint le Laboratoire d’Étude du Mouvement de l’école Internationale Jacques Lecoq.
Son parcours d’artiste est multiple: dramaturge, metteur en scène et actrice, l’Opéra y étant prégnant.
Comme enseignante, elle s’occupe depuis 2008 de formations théâtrales liées au chant lyrique et travaille comme directeur d’acteurs dans des projets d’opéra.

Elle a travaillé aux côtés de Marcelo Lombardero, metteur en scène argentin, en tant qu’assistante à la mise en scène et à la dramaturgie scénique de Don Giovanni et Carmen au Théâtre Avenida à Buenos Aires, Le Nozze di Figaro au L’opéra National de Lettonie, Macbeth à l’Opéra de Nice, Otello (Verdi) au Teatro del Libertador à Cordoba, et Maria de Buenos Aires (Piazzolla/Ferrer) au National Greek Opera à Athènes.

Elle a travaillé en tant qu’assistante à la reprise de la production de Michael Haneke à l’Opéra de Paris Don Giovanni et était responsable de sa reprise en 2015.

 

Ruta Lenciauskaite, chef de chant

Ruta Lenciauskaite ,chef de chant Paris

Ruta Lenciauskaite, née en Lituanie, a étudié à l’Académie de Musique de Lituanie où elle obtient son Master en piano solo et accompagnement.

Elle complète sa formation à l’Académie Sibelius d’Helsinki (Finlande) et intègre ensuite l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris où elle travaille sur les productions telles que Il Matrimonio Secreto et Cosi fan Tutte (dir. Antony Hermus), Mirandolina (dir.Marius Stieghorst), Didon et Énée (dir. Patrick Cohën-Akenine).

Depuis, Ruta Lenciauskaite travaille régulièrement comme chef de chant invitée et coach des langues à l’Opéra de Paris avec de grands chefs : Daniele Callegari (Il Trovatore), Patrick Lange (Don Giovanni), Jakub Hrusa (Rusalka), Michel Plasson (Faust), Michael Schønwandt (Ariadne auf Naxos), Sir Mark Elder (La Bohème et Tannhauser), Carlo Montanaro (Le Barbier de Séville), Riccardo Frizza (L’Italiana in Algeri), Carlo Rizzi (La Fanciulla del West), Paul Daniel (Der Zwerg et L’enfant et les sortilèges), Tomas Netopil (Les Contes d’Hoffmann), Paolo Arrivabeni (L’Elixir d’Amour), Kasushi Ono (Cardillac). La chef de chant a ainsi accompagné des chanteurs de renommée internationale comme Karine Deshayes, Anna Netrebko, Sophie Koch, Ludovic Tézier, Marcelo Alvarez, Charles Castronovo, Stéphane Degout, Karita Marttila…

Ruta travaille également pour le théâtre des Champs Élysées (Norma, La Sonnambula), l’Opéra de Rouen (La Finta Giardiniera, Lohengrin, Jenufa), l’Opéra de Limoges (La Damnation de Faust, Eugène Onéguine), l’Opéra en plein air (La Flûte enchantée, La Bohème). Elle collabore aussi avec le Théâtre T&M Paris, le Festival d’Aix-en-Provence, participe à de nombreux projets avec la Philharmonie de Paris et de l’ensemble Accentus.

En plus du répertoire classique, elle participe à la création de plusieurs œuvres contemporaines : La Cerisaie de Ph. Fénelon (dir. Tito Ceccherini), Thanks to my eyes de O. Bianci (dir. Léo Warynsky), Lolo Ferrari de M. Fourgon (dir. Luciano Acocella), Akhmatova de B. Mantovani (dir. Pascal Rophé), Faust de Ph. Fénelon (dir. Bernhard Kontarsky), Les Aveugles de X. Dayer (dir. Guillaume Tourniaire) ;

Elle se produit régulièrement en musique de chambre, ainsi qu’en récitals de lieder et mélodies ; dernièrement à l’Amphithéâtre Bastille, au Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet, à l’Auditorium du Louvre, à l’Opéra Garnier, à la Villa Médicis (Rome), au Victoria Hall (Genève), au théâtre du Capitole (Toulouse) et plus récemment avec ténor Charles Castronoco au Spivey Hall (Atlanta, USA).

 

Adeline Toniutti, professeur de chant, vocal coach

Adeline Toniutti, vocal coach Paris

Artiste lyrique et comédienne, après une formation dans plusieurs écoles européennes de chant (conservatoire royal de Bruxelles, conservatoire de Marseille), finaliste de nombreux concours, comme la Reina Sofia à Madrid, Adeline crée le Centre d’Art Lyrique de Paris avec Ruta Lenciauskaite, Jean Charmoille, et Pierre-Yves Prédour.

Elle est responsable du protocole d’accompagnement des personnes opérées des cordes vocales en partenariat avec Albert Jacobs (chirurgien ORL) pour CALYP.
Pédagogue de renom, elle poursuit le développement en France et à l’étranger d’un protocole inédit de formation à CALYP fondé sur le fait que l’accès à l’art lyrique répond à plusieurs exigences :

  • le traitement des blocages anatomo-physiologiques qui ralentissent la progression,
  • l’apprentissage d’une authentique technique vocale,
  • la maîtrise de la diction des différentes langues chantées,
  • l’acquisition du style et de la musicalité propre à chaque répertoire,
  • le développement des qualités interprétatives dans le jeu théâtral et musical,
  • la singularité psychique qui doit habiter l’artiste interprète.

Il en résulte l’ouverture, au-delà de la maîtrise de la technique vocale et des sensibilités orchestrales et théâtrales, à l’intervention de plusieurs spécialistes, entre autres : vocal coach, chef de chant, clinicien de la voix, ostéopathe D.O, psychanalyste, psychiatre, psychologue clinicien, étiopathe, chorégraphe, chirurgien ORL, phoniatre, coach des langues, coach d’expression scénique, agent artistique.

Les expériences de chacun des intervenants convergent vers un même objectif : l’épanouissement et l’avènement artistique de chacun ainsi que l’atteinte de ses objectifs professionnels.

 

 

Session 2017 : Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach

 

Informations générales

  • COMPOSITEUR : Jacques Offenbach
  • LIBRETTISTE : Ludovic Halevy
  • ANNÉE DE CRÉATION : 1874
  • LIEU DE CRÉATION : France
  • NOMBRE D’ACTE : 4
  • LANGUE ORIGINALE : Français
  • MAISON D’OPÉRA DE LA PRODUCTION ORIGINALE : Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • GENRE : Opéra COMIQUE (alternance de passages chantés et parlés)

Argument

Description de l’œuvre

Orphée aux Enfers est un opéra bouffe, une féerie à grand spectacle, brillante et pétillante.

Parodiant les anciennes versions lyriques du mythe d’Orphée, Offenbach se moque de l’hypocrisie et de la recherche du plaisir à tout prix de son époque, avec une impertinence et une causticité, qui choquèrent profondément, en leurs temps, une partie du public, bourgeois et populaire.

Ce fut le premier grand succès de Jacques Offenbach, et l’on trouve déjà ce qui explosera dans La Belle Hélène, La Vie parisienne ou encore La Périchole, ce mariage parfait du théâtre et de la musique, du sérieux et de la trivialité. Tout brille dans cet opéra, où tout est prétexte à chanson, la verve satirique de son livret autant que la qualité de sa partition musicale proprement jubilatoire.

Résumé

C’est une folie que cette histoire de couples en crise, d’Olympe en révolte, d’Enfers orgiaques où chacun ne pense qu’à son propre plaisir et tout le monde ne rêve que de fête, de séduction, d’amour et s’en donne à cœur joie.

Acte 1

Comme on le dit familièrement, « Il y a de l’eau dans le gaz » dans le couple d’Orphée (ténor), le violoniste et d’Eurydice (soprano). Le premier charme les autres nymphes tandis que la seconde flirte avec le berger Aristée (ténor), qui n’est autre que Pluton, le dieu des Enfers. Fort heureusement pour Orphée, Eurydice meurt. Mais c’est sans compter avec l’Opinion Publique (mezzo-soprano) qui enjoint Orphée de partir la rechercher au séjour des morts.

Acte 2

Sur l’Olympe, Une rébellion de dieux remet en cause l’autorité de Jupiter (baryton). Junon son épouse, lui fait une scène de ménage quand arrive Pluton, à qui Jupiter reproche son inconduite. Orphée et l’Opinion Publique viennent réclamer Eurydice. C’est alors que Jupiter, accompagné des dieux, décide, par curiosité, de descendre aux Enfers.

Acte 3

Aux enfers Eurydice s’ennuie malgré les distractions du bouffon Styx (baryton). La vigilance de ce dernier est trompée par Jupiter, transformé en mouche, qui parvient à approcher Eurydice et à la séduire.

Acte 4

Pendant ce temps-là, Pluton organise une bacchanale et empêche Jupiter d’emmener Eurydice. Quant à Orphée, guidée par l’Opinion publique, il doit ramener Eurydice sur terre, mais Jupiter, jaloux et trompeur, élimine les deux prétendants et abandonne la nymphe à Bacchus.